Toute représentation reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants-droit ou ayants-cause est illicite. Loi du 11 mars 1957, article 40 alinéas 2 et 3.Toute représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit constituerait  donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du code pénal.

Retour sommaire

INTRODUCTION

Ecrire l’histoire de Turny était au départ l’objectif d’un adolescent de quatorze ans, curieux de découvrir ses racines, ne voulant rien ignorer, entre autres richesses, de cette église massive dominant le village et semblant défier le temps depuis toujours.

Ne disposant pour commencer que de très peu d’informations, sans moyen ni expérience, il est indéniable que seuls un long travail de recherche, beaucoup d’obstination et de courage mêlés à une portion de chance, me permirent de concrétiser cette ambition d’enfant quelque trente ans plus tard, et de continuer encore des mises à jour de ce document.

Cet ouvrage est donc le fruit de la patience et du temps, où chaque nouvelle archive importante apportait encore plus de questionnement et de mystère, me faisant découvrir l’ampleur de la tâche interminable que j’avais entreprise.

Fort heureusement, les moyens techniques notamment les micro-ordinateurs, Internet,  ont, au cours des années, considérablement amélioré mon rôle « d’écrivain » et facilité mon travail.

En l’an 2000, date symbolique, j’ai pensé qu’il était opportun de présenter la première parution. 

 D’autres éditions sont venues plus tard éclairer certains chapitres ou paragraphes. Aujourd'hui ce travail est devenu une base de données importante pour l'histoire de Turny.  C'est en effet pour moi un travail sans fin. Dans cette perspective, je reste toujours très attentif à tous documents (anciens textes ou cartes) que les Turrois ou habitants des villages avoisinants découvriraient dans leur grenier.

Merci à celles et ceux qui m’ont aidé en me confiant pour étude leurs documents. Les témoignages recueillis ces dernières décennies, auprès de personnes disparues aujourd’hui, sont désormais consignés dans ce document et font partie de la mémoire collective.

Pour entrer dans ce troisième millénaire, voici donc un livre et un CD-ROM pour Turny ; un document et des supports pour la postérité.

Pour terminer, j’adresse un message aux générations Turroises du futur :

«Protégez votre passé, vos racines, votre église, votre village et ses vestiges. Il est de votre devoir absolu de sans cesse les entretenir pour qu’ils continuent à traverser le temps. Ces témoins de l’histoire ont été pendant des siècles le ciment d’une vie sociale indispensable, permettant dans les moments les plus difficiles de resserrer les liens communautaires du village et de faire face à l’adversité.

Ce patrimoine est votre héritage. Il fait partie de votre culture. Il contribue à votre qualité de vie dans votre environnement.

Souvenez-vous qu’une communauté villageoise sans son histoire est une communauté sans âme.»

A tous, j’adresse mes remerciements et ma reconnaissance amicale.

Turny, le 11 septembre de l'an 2011

Patrick MOREAU 

L'yonne Républicaine mars 2000

Retour sommaire