retour sommaire

RAOUL DUBOIS

Maire de Turny de 1945 à 1983

UNE PERSONNALITE LOCALE

 Image422.gif (52072 bytes)

Raoul DUBOIS en compagnie de l'adjudant commandant le corps de pompier de TURNY (1965)

 

Né en 1905 à L'hopital, hameau de Turny, Raoul DUBOIS ancien combattant de la guerre 1939-1945, puis résistant, a été exploitant agricole d'une ferme située à L’hopital pendant 43 ans, et responsable agricole du Canton. Il est décédé à l’âge de 81 ans, en décembre 1986.

Raoul DUBOIS aimait les honneurs. Contesté ou apprécié, il ne laissait jamais indifférent.

CONSEILLER GENERAL DU CANTON DE BRIENON, de la Libération à 1951,

MAIRE DE TURNY de 1945 à 1977, puis de 1979 à 1983. Parmi tous les Maires depuis 1908, il détient le record du mandat de maire le plus long,

Fait CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MERITE le 8 mars 1980 par le Préfet, M. DESGRANGE,

PRESIDENT DE LA SECTION CANTONALE DES ANCIENS COMBATTANTS ET VICTIMES DE GUERRE,

PRESIDENT DU SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ADDUCTION D'EAU DE LA REGION DE SAINT-FARGEAU de 1945 à 1983,

DELEGUE DEPARTEMENTAL DE L'EDUCATION NATIONALE,

CHEVALIER DU MERITE AGRICOLE,

CHEVALIER DES PALMES ACADEMIQUES en 1966.

Lorsque lui fut remise la Croix de Chevalier de l'Ordre National du Mérite en 1980, Raoul DUBOIST parodiant VOLTAIRE fit allusion à ses nombreux mandats électifs en ces termes :

« ... Je pense avoir fait un peu de bien... »

Puis d'ajouter à l'attention de son Conseil Municipal

« ...Ensemble, nous avons fait notre possible, continuons à travailler dans l'unité car on ne fait rien sans solidarité humaine ni sans le respect de chacun. C'est dans cet esprit que je vais m'efforcer d'oeuvrer encore un peu... ».

ARCHIVE SONORE DE 11 MINUTES

DISCOURS DE RAOUL DUBOIS EN DECEMBRE 1974 A L'OCCASION DU REPAS DES POMPIERS AU CAFE MOREAU

__________________________________________________________________

Raoul DUBOIS selon SOURCE : Arch. Nat., 4AG/69 ; F/1a/3228 et 3229 ; F/1/cII300 ; F/1cIV/155.

Né le 18 octobre 1905 à Turny (Yonne) ; 

agriculteur ; résistant ; militant socialiste puis RPF de l’Yonne ; 

maire de Turny ; conseiller général de Brienon-sur-Armançon (1945-1951).

Les parents de Raoul Dubois étaient cultivateurs dans sa commune natale. Titulaire du Certificat d’études primaires, il effectua son service militaire au 89e Régiment d’infanterie, puis exploita une ferme de 40 hectares. Il épousa le 6 février 1934 à Bouilly, Yvonne Delettre, née le 29 octobre 1906 dans cette commune. Libre-penseur, il se maria à l’Église.

Raoul Dubois fut mobilisé au 289e RI pour la campagne de 1939-1940 qu’il acheva avec le grade d’adjudant. Connu avant 1939 comme sympathisant communiste, Dubois adhéra sous l’Occupation à Libération-Nord et fut un Résistant actif, ayant participé à des parachutages, des transports d’armes, il fit des liaisons, hébergea des maquisards et réfractaires. Président du comité local de Libération de Turny, vice-président du syndicat agricole local, membre de la Ligue des droits de l’Homme, il appartenait aussi à l’Amicale des anciens de la troisième demi-brigade. Aux élections municipales de 1945, il fut élu maire de Turny, à la tête d’une liste d’union des gauches et fut reconduit à ce poste en 1947.

Aux élections cantonales de septembre 1945, Dubois fut élu conseiller général UDSR au 2e tour, avec l’appui des voix communistes. Il fut ensuite candidat aux élections législatives d’octobre 1945 et juin 1946 sur la liste SFIO, en dernière position. En 1949, le préfet, très haut fonctionnaire, notait : « Assez populaire dans son canton, grâce à une faconde* qui étonne et impressionne ses électeurs paysans. N’a aucune influence au sein du Conseil général où il constitue l’élément "divertissant".

En octobre 1948, Dubois rejoignit le RPF, avec l’ambition, selon une note de police, d’être présenté au Conseil de la République. Mais la direction nationale du mouvement lui préféra le maire de Sens.

En juin 1951, Dubois a été candidat, en dernière position, sur la liste "indépendante" conduite par Renaitour*, elle était apparentée à la liste SFIO. Il fut battu par un socialiste indépendant au renouvellement des élections cantonales en octobre 1951.
Dubois était président du conseil d’administration de la société lyonnaise coopérative agricole « La Bieonnaise », dont le siège social était à Brienon dans l’Yonne en 1951.

*"Faconde" : Grande facilité de parole ou bavardage abondant, excessif : Une faconde intarissable.


http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article23070, notice DUBOIS Raoul. [agriculteur] par Gilles Morin, version mise en ligne le 25 octobre 2008.


 

retour sommaire